L’hiver arrive…

Sept principaux types de climat sont présents au Canada. Tout d’abord, la majeure partie du territoire du pays est dotée d’un climat subarctique/arctique, froid et rigoureux durant la majeure partie de l’année. Ensuite, un climat de type continental sec se trouve dans la partie sud des Prairies, tandis que les provinces centrales (Ontario et Québec) possèdent quant à elles un climat continental humide, tout comme la région nord-ouest du Nouveau-Brunswick. La zone côtière de la Colombie-Britannique est caractérisée par un climat maritime, tandis que les provinces atlantiques (sud-est du Nouveau-Brunswick, Île-du-Prince-Édouard, Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve) connaissent un climat maritime de l’ouest, doux et humide. Enfin, un climat de montagne (climat alpin) couvre la plus grande partie de la Colombie-Britannique, du Yukon et le sud-ouest de l’Alberta.

De plus, le Canada connaît quatre saisons distinctes : l’hiver, l’été, le printemps et l’automne. Il est toutefois important de se renseigner sur la région dans laquelle vous envisagez de vous installer (voir ci-dessus), car les températures moyennes hivernales et estivales varient considérablement d’une région à l’autre.

Par exemple, l’hiver peut être très rigoureux dans certaines régions du pays, avec des températures moyennes mensuelles descendant parfois jusqu’à −45 °C avec de forts vents glaciaux. Les chutes de neige annuelles peuvent atteindre plusieurs centaines de centimètres en moyenne (par exemple, une moyenne de 337 cm à Québec). Cependant, la côte de la Colombie-Britannique, notamment l’île de Vancouver, ainsi que les régions maritimes à l’est, constituent une exception et bénéficient d’un climat tempéré avec des hivers doux et pluvieux.

Pour ce qui est des étés, les températures peuvent grimper jusqu’à 35 °C, voire 40 °C dans certaines régions au centre du Canada et dans le sud.

En règle générale, selon la région du monde d’où vous venez, vous pourriez être très surpris par le froid et la neige durant votre premier hiver au Canada. Il est donc conseillé de se préparer à l’avance et avec soin. Il est recommandé d’acheter ses vêtements pour affronter le froid dans des magasins ici au Canada, car les vêtements hivernaux dans nos pays respectifs sont souvent inadaptés ici, où les hivers sont bien plus rigoureux et les variations de températures plus extrêmes.

Un bon manteau est essentiel pour passer un hiver au Canada. Il doit descendre au moins en dessous des fesses, et il est recommandé d’éviter les modèles trop longs qui peuvent restreindre les mouvements. La capuche doit être profonde pour protéger le cou, la tête et le visage du vent, du froid et de la neige. Assurez-vous que le col du manteau remonte jusqu’au cou pour éviter que l’air ne passe trop facilement. Il doit également être imperméable et doublé, caractéristiques que la plupart des manteaux possèdent. Des poches en polaire peuvent offrir un confort supplémentaire. Le budget pour un bon manteau varie de 250 à +900 dollars pour les marques les plus renommées, mais considérez-le comme un investissement indispensable pour votre sécurité.

En plus du manteau, prévoyez de bonnes chaussures d’hiver, résistantes, chaudes et imperméables. Des semelles antidérapantes sont également conseillées, car lorsque la pluie se mêle à la neige, elle crée du verglas. N’oubliez pas les protections pour les mains, les pieds et la tête, ainsi que des sous-vêtements chauds en coton.

Enfin, quelques conseils pratiques pour l’hiver canadien : évitez de réchauffer des mains gelées avec de l’eau chaude. Lorsque les mains sont très froides, la circulation sanguine peut être ralentie. Si vous les réchauffez rapidement avec de l’eau chaude, cela peut provoquer une dilatation soudaine des vaisseaux sanguins, ce qui peut être douloureux et potentiellement endommager les tissus. Il est recommandé de réchauffer les mains progressivement avec de l’eau tiède ou de les placer sous les aisselles, une zone du corps qui est généralement plus chaude. Cela permet un réchauffement plus doux et moins risqué pour les tissus. En effet, les aisselles sont une partie du corps où la peau est fine et proche des vaisseaux sanguins, ce qui la rend plus chaude et appropriée pour réchauffer les mains.

De plus, en cas de langue collée sur du métal ou un glaçon en hiver, il est important de ne pas tirer brusquement pour se libérer, car cela pourrait causer des déchirures de la peau et des blessures supplémentaires. Au lieu de cela, respirez lentement par le nez pour réchauffer la zone et versez de l’eau tiède sur la zone collée pour la faire fondre doucement. Si nécessaire, demandez de l’aide médicale pour éviter toute blessure supplémentaire.

De plus, en cas de langue collée sur du métal ou un glaçon en hiver, il est important de ne pas tirer brusquement pour se libérer, car cela pourrait causer des déchirures de la peau et des blessures supplémentaires. Au lieu de cela, respirez lentement par le nez pour réchauffer la zone et versez de l’eau tiède sur la zone collée pour la faire fondre doucement. Si nécessaire, demandez de l’aide médicale pour éviter toute blessure supplémentaire.

En somme, en adoptant ces précautions simples mais essentielles, vous pourrez profiter pleinement de l’hiver canadien tout en assurant votre sécurité et votre bien-être. Les saisons au Canada offrent une expérience unique, avec des activités variées et des paysages enchanteurs. En vous préparant adéquatement, vous pourrez tirer le meilleur parti de cette période et créer des souvenirs inoubliables.